Black pearls

La perle de culture de Tahiti est née des eaux pures et turquoises des lagons situés dans l’archipel des Tuamotu, le berceau de la perliculture.

Les lagons des Tuamotu offrent un environnement parfait pour le collectage et le développement des huîtres perlières. L’élevage des huîtres perlières peut s’étaler sur trois ans afin qu’elles arrivent à maturité et prêtes à être greffées. La perle de culture de Tahiti provient de l’huître Pinctada Margaritifera, une variété d’huîtres à lèvres noires. 

Une perle naturelle est le résultat d’une réaction due à l’introduction accidentelle d’un corps étranger (grain de sable, poussière de corail) dans l’organisme de l’huître. Il s’agit d’un mécanisme de défense à l’encontre de l’intrus et l’huître pour se protéger secrète de la nacre.

Afin de produire des perles de culture l’homme a remplacé la nature en introduisant un corps étranger ; il s’agit de la technique de la greffe.

Cela consiste à introduire dans la gonade de l’huître, un nucleus (fabriqué à partir de la coquille d’une moule cultivée dans le Tennessee et le Mississippi) de forme parfaitement ronde et poli et un greffon (un petit morceau du manteau d’une huître sacrifiée).

Toutes les huîtres ne supportent pas le traumatisme de l’opération (le choc opératoire) : sur
2 000 huîtres, seulement 400 produiront une perle commercialisable et moins de 10 huîtres donneront naissance à une perle de qualité A.

Le métabolisme des huîtres greffées est mis à rude épreuve influant directement sur la qualité de la perle ; si lors de l’extraction l’huître est jugée en bonne santé (toujours vivante), celle ci peut être regreffée.

Après la greffe, la période d’attente se situe en moyenne entre18 et 24 mois avant la récolte.

LA PERLE DE CULTURE DE TAHITI

Les critères d’estimation

Afin d’être sur le marché, la perle de culture de Tahiti doit répondre à des normes concernant l’épaisseur des couches de nacre et la qualité. L’épaisseur minimale des couches de nacre autour du nucléus doit obligatoirement être supérieure à 0,8mm. L’épaisseur de la nacre dépend du temps d’immersion de l’huître dans les eaux du lagon, un temps qui ne peut être inférieur à 18 mois.

• La rareté
De nombreux techniciens et des centaines huîtres cultivées, nettoyées, greffées sont nécessaires afin d’obtenir une perle parfaite.
La patience et le temps sont indispensables au même titre que la chance car les aléas de la nature restent difficiles à anticiper.

• La forme
La perle ronde (R) : avec une variation de diamètre maximum de 2 %
La perle semi ronde (SR) : avec une variation de diamètre maximum de 5 %
La perle goutte, poire et ovale (PR) (OV)
La perle bouton (BT)
La perle semi baroque (SB)
La perle baroque (BQ) : forme irrégulière, pas d’axes de symétrie
La perle cerclée (CL) : pouvant appartenir à l’une des catégories de forme mais présentant des cercles, anneaux ou stries sur plus d’1/3 de la surface.

• Le diamètre
Le diamètre moyen de la perle culture de Tahiti se situe entre 8 et 12 mm et peut atteindre les 18 mm.

• Le lustre
Il s’agit de l’éclat, de la brillance, de la réflexion de la lumière sur la surface de la perle. Les perles de Tahiti sont connues pour leur lustre exceptionnel.

• La qualité de la surface

Catégorie A : une ou quelques imperfections groupées sur moins de 10 % de la surface, avec un très bon lustre au minimum.
Catégorie B : quelques imperfections visibles sur moins de 30 % de la surface, avec un bon lustre au minimum.
Catégorie C : imperfections visibles sur moins de 60 % de la surface, avec un lustre moyen au minimum.
Catégorie D : nombreuses imperfections, avec un lustre faible.

Tana-Mana vous propose de manière générale des perles de qualité A à C et une variation de diamètre s’échelonnant de 8-9mm à 16mm.

Bien entendu cela varie selon les récoltes.

• La couleur
Il s’agit d’un critère subjectif qui repose essentiellement sur les goûts et les tendances de chacun.
La couleur de la perle de culture de Tahiti dépend de plusieurs facteurs :
- Le choix du greffon
- La nature
- Ne pas négliger l’influence de l’environnement comprenant :
. La présence de minéraux dans l’eau
. Le degré de salinité
. La teneur en plancton
. La température de l’eau


LA NACRE

En plus de produire de belles perles, l’huitre perlière est aussi recherchée pour sa beauté. Une fois nettoyée et polie (éventuellement gravée), l’huitre perlière peut être montée en bijoux. La couleur foncée de la nacre donne un look unique et contemporain et l’arc-en-ciel de couleurs présent sur sa surface ressort en fonction de la lumière.


PRENDRE SOIN DE SES PERLES 

La perle de culture de Tahiti est comparée à un organisme vivant constitué d’eau et de carbonate de calcium il est donc nécessaire d’en prendre soin afin de pouvoir conserver sa perle le plus longtemps possible :

Retirez vos perles avant de prendre un bain, une douche ou d’aller à la piscine,

Évitez tout contact avec les cosmétiques, parfums et les sprays,

Évitez de mettre vos perles au contact d’autres bijoux comportant des pierres précieuses pouvant rayer leur surface, en particulier le diamant qui est la pierre précieuse pouvant rayer toute surface quel quelle soit,

Après les avoir portées, nettoyez vos perles en les essuyant simplement avec un chiffon doux,

Ne jamais mettre vos perles dans une machine à ultrasons pour les nettoyer,

Ne laissez jamais vos perles dans une boîte fermée ou dans du coton durant une longue période,

Portez vos perles le plus souvent possible, elles se réhydrateront au contact de votre peau et conserveront ainsi toute leur beauté.